Au parc

Le template sort ce soir (enfin, demain soir au moment où je programme ce billet pour ne pas « spoiler ») sur le blog Publiscrap et il est offert par Dumpty. Je l’ai couplé à Berry Blast, le kit de Past Optional Designs pour cette page au parc.

Crédits :

Template : PBSP52-Week 48 by Dumpty – Kit : Berry Blast by Paste Optional Designs – Fonts : Selus, Just Like That

Go Fish

Je scrappe pour Bubbles Bits ce mois-ci (avec retard à cause de mes soucis d’ordinateur) et je suis allée à la pêche aux très vieilles photos parce qu’elle se mariaient bien avec Fish Tales.


Deux versions de cette page, la première est la version CT et la seconde est vraisemblablement celle qui finira dans l’album familial 😀

Edit : Sitôt postée, cette version CT est GSO 🙂

Crédits :

Kit : Fish Tales by Bubbles Bits – Font : Traveling Typewriter

Project Life 2012 – Le point

Je suis en « retard ». En retard pour ce qui est des pages, j’ai écrit, plus ou moins selon les semaines, mais j’ai de la documentation et des photos. Il me faut juste les choisir, les retoucher si besoin et passer à l’étape mise en page. Ce qui coince à l’heure actuelle : ce que je me suis posé comme contrainte en terme de présentation et d’harmonie. Un système trop complexe qui m’empêche de reprendre le train en marche pour avancer à partir de là où j’en suis parce qu’il faut que « ça colle ». Alors, comme Project Life, c’est avant tout une histoire de se simplifier la vie, je crois que je vais décider de changer la donne.

Je décide donc de reprendre là où j’en suis et de jeter aux orties les contraintes de couleur / papier etc. que je me suis fixée. Je vais même utiliser à partir de maintenant des kits différents et pas forcément ceux estampillés Project Life (même si j’ai profité des soldes pour faire l’acquisition des versions originales et clementine… mon côté psycho rigide m’aurait même poussé à profiter de l’occasion pour aussi ajouter amber à mon panier, mais je ne suis vraiment pas fan des couleurs) !
Expérience intéressante que ce « retard » et ce qui coince pour repartir, avoir conscience de tout ça maintenant me permet de commencer à réfléchir de façon plus réaliste à ma version 2013 de ce projet (certainement digitale).

Je compte bien scrapper la semaine dernière avant la fin de celle-ci et rattraper mon « retard » dans l’ordre qu’il me plaira ensuite. Et là, tout d’un coup, ces quelques mots me libèrent d’un poids et me reconnectent au plaisir que Project Life est et doit être. Ouf.

Baskets neuves

Avec un kit dans ces couleurs-là (Candyland de Digital Gator Designs), impossible de ne pas penser à ma demoiselle et à ses baskets roses qui brillent et qui font de la lumière ! Une double page, pour me remettre enfin à scrapper après cette longue interruption (manque de temps, problèmes d’ordinateur).

Crédits :

Template : Bookplates #8-2 by Sabrina’s Creations – Kit : Candyland by Digital Gator Designs – Fonts : Ravie, Rachel

DLW – Daily Doc November 14

Prompt :
J’aime les petits mots doux que me laisse Antoine sur les pages du carnet qu’on laisse près du téléphone. Ces temps-ci, quand je vais faire des courses, sur la feuille sur laquelle j’ai écrit ma liste, je retrouve des « bisous », ou des « je t’aime » et je trouve ça tout doux.

[photo à venir]

DLW – Daily Doc November 13

Prompt :

Pour le lever de soleil, il faudrait que je me lève plus tôt et que je quitte la maison pour aller vers La Mûre car sur le versant de montagne sur lequel nous habitons, on ne voit pas le soleil se lever. Plus haut, sur le plateau, oui… d’ailleurs quand j’emmène Rachel à l’école le matin, le soleil au-dessus Mdes montagnes et perçant à peine la brume qui s’étend sur le plateau matheysin est une merveille.

Mais qu’importe car j’aime voir le soleil se coucher côté Vercors et si la photo prise avec le petit appareil casio n’est pas terrible, en vrai, les montagnes baignant dans la lumière du soleil couchant sont magnifiques et on peut les voir depuis notre cour.

[photo à venir]

DLW – Daily Doc November 12

An animal…

Sisi, un phasme, ça compte, comme animal, même tout petit comme celui-ci. J’en ai encore retrouvé un dans le couloir aujourd’hui après avoir découvert lundi dernier que plusieurs s’étaient échappés du terrarium d’Alex et ornaient ses murs et en avoir vu un dans les toilettes du haut hier soir. Le grillage du terrarium qu’Alex a récupéré n’est / n’était pas bien jointif (bien qu’il m’ait assuré ce week-end avoir mis de la patafix pour éviter de nouvelles évasions) et des phasme se sont échappés. En soit, ce n’est pas très grave, mais j’espère juste que ces bêtes-là ne vont pas donner des idées à leurs copines parce que la perspective de retrouver des platymeris bigutatta ou des red runners partout dans la maison ne m’enchante pas, c’est le moins qu’on puisse dire…

[photo à venir]

DLW – Daily Doc November (catch up post 2/2)

La suite, avant de revenir à des billets quotidiens (j’espère !).

07/11
Prompt : Hygiene products
Je n’ai pas vraiment de « routine » en la matière, à part une simple douche quotidienne au savon ayurvédique ou avec un gel douche bio à l’aloe vera et un shampooing avec un shampooing bio tous les deux jours (ou tous les jours) selon l’état de mes cheveux (avec un bonnet en hiver ils deviennent plus vite gras). La plupart du temps, j’oublie de m’hydrater le corps même si j’ai la peau sèche en hiver et je ne pense pas non plus toujours au coton de liniment sur la figure dont je sais pourtant qu’il me fait du bien que ce soit le soir ou le matin. Ma routine « beauté » est plus une routine hygiène et je voudrais vraiment arriver à prendre davantage soin de moi.

[photo à venir]

08/11
Prompt : Current obsession
En ce moment : clairement le scrapbooking. Depuis fin janvier, début février et je ne crois pas que cela soit prêt de s’arrêter. Je l’ai déjà expliqué, c’est probablement le seul truc créatif que je supporte de faire par petits bouts et avec un bébé-bambin à la maison, je suis interrompue sans cesse. Et j’ai besoin de faire quelque chose de créatif, ma pratique de l’art journal me manque, patouiller avec les neo color ou autre me manque… alors en attendant je scrappe. Mais si le scrap digital me convient pour plein de raisons, je constate de plus en plus que la dimension manipulation physique, « patouille » me manque. C’est même pour celà que j’envisage pour 2013 de passer à une version papier de Project Life.

[photo à venir]

09/11
Prompt : Something sporty
J’essaie de me remettre au sport. Je n’y arrive pas. Difficulté d’organiser ce temps pour moi avec un bambin accro et motivation pas au clair… J’ai tenté récemment de refaire le 30 Day Shred de Jillian Michaels avec quelques membres du forum TLP. Mais je n’ai pas tenu la semaine : solo avec fiston, c’était trop compliqué. Je me suis dit que j’allais courir à nouveau, reprendre en douceur avec le programme C25K qui avait bien fonctionné il y a quelques années. Je me souviens de ma découverte du plaisir de courir en 2009, moi qui avais toujours détesté ça. En fait je ne savais pas courir. Alors j’avais appris et waow… quelle découverte ! De cette période je garde l’envie de courir le marathon de New York en 2014, pour mes 40 ans. Si je veux réaliser ce rêve, il serait bien que je me remette à courir… mais plus généralement, que je me reconnecte à mon corps, à mes sensations. De ce point de vue, Nia serait sans doute très adapté… ça tombe bien, j’ai découvert qu’il y a une classe à Grenoble, gratuite qui plus est… yapluka….

[photo à venir]

10/11
Prompt : On your television
Je n’ai pas de télévision. Mais nous avons un video projecteur et un home cinema que nous utilisons pour regarder des DVDs ou suivre des séries puisque je suis et les enfants aussi, fan de séries télé. En ce moment, nous (re)regardons Dr Who en VO et les enfants et moi avons (re)commencé aujourd’hui la première saison de Once Upon a Time, en VO également. Pour ma part, je suis en retard sur plein de séries (Dexter, The Middle, True Blood, The Good Wife, Misfits pour n’en citer que quelques unes) depuis mon déménagement en 2010, mais je suis à jour pour Homeland qui reste une de mes grandes découvertes de l’an dernier.

Je peste régulièrement après l’Homme qui se moque de mon exigence de version originale (mais finit par s’y plier) et je suis ravie que maintenant que sa lecture est plus fluide ma demoiselle accepte plus volontiers qu’avant – voire réclame ! – de regarder des films ou séries en VO sous-titrée. On ne se limite d’ailleurs pas aux langues parlées / baragouinées par les uns ou les autres, parfois, nous regardons en VO des films dont la langue nous est inconnue… je trouve que le doublage fait perdre une partie de la sensibilité / du jeu d’un acteur et je préfère perdre en subtilité de compréhension mais conserver la voix originale des acteurs.
[photo à venir]

11/11
Prompt : Something relaxing
Le scrap ! Plus sérieusement, LE truc qui me relaxe vraiment bien, c’est un hammam entre copines. J’en ressors nourrie, nettoyée, rechargée. Mais je crains que ça soit difficilement envisageable avant un moment, pour pas mal de raisons… alors en attendant, je rêve de retourner au Neroli et je scrappe pour me détendre.

[photo à venir]

Project Life 2013 : parlons coût…

Assez paradoxalement si on considère que je suis passée au scrap digital précisément parce que je trouvais ingérable de scrapper avec des petites mains cherchant à attraper mes papiers etc., alors qu’il y a à nouveau une paire de petites mains curieuses à la maison (il est vrai que nous avons cette fois plein d’espace et que je dispose d’un bureau sur lequel je peux envisager de laisser en plan des pages en cours), je me pose la question de passer à une version papier de Project Life pour 2013. A force de voir de superbes pages papier, ça finit par faire envie, sans compter que j’ai aussi envie de mettre les mains dans le cambouis :D. Deux choses me font encore hésiter : 1 – le coût et 2 – savoir si des photos imprimées en 10*15 (cm) tiennent sans retouches dans les pochettes de 4*6 (pouces). Pour ce qui est du coût, les deux billets de Megan sur Document Life Workshop tombent à pic en plus de m’éviter d’avoir à faire les calculs moi-même; le premier traite de l’option « papier » et le second de l’option « digital ». L’argument décisif pour moi sera évidemment le coût de l’impression, qu’il s’agisse des pages faites ou des photos. Sachant que mon budget est serré, il est vraisemblable qu’in fine je ne décide qu’il est plus sage d’opter pour une version digitale qui me permettrait d’imprimer quand et si les finances le permettent, alors qu’un PL papier risquerait d’être vite abandonné si à un moment donné je ne peux pas imprimer les photos…

A suivre…

DLW – Daily Doc November (catch up post 1/2)

Je n’ai rien posté depuis un peu plus d’une semaine, mais c’est juste faute de temps sur l’ordinateur. J’ai par contre bien pensé à documenter mes journées en utilisant les amorces proposées par Megan, ce qui me permet de faire une récap’ via ce billet de rattrapage en deux parties.

03.11
Prompt : Shopping bags
Pas de sacs en provenance des magasins, voilà bien longtemps que je fourre tout soit dans mon sac à main géant, soit dans le sac en tissu pliable glissé dans mon sac à main. En revanche, ce que je souhaite conserver comme trace, c’est ce super mignon achat, pas pour moi et que je n’avais pas l’intention de faire.

Initialement, je m’étais mise d’accord avec Papa et Maman pour que leur cadeau d’anniversaire à Achille soit un porteur en bois dont j’étais certaine qu’il lui plairait. Et puis nous avons eu de la neige et j’ai réalisé en fouillant les cartons des vieux vêtements de bébé / bambin  que la plus petite taille de combinaison de ski me restant de ses aînés était encore bien trop grande pour Achille. Changement de plan, le cadeau de ses grands-parents est devenu une salopette / combinaison de ski. flemme de descendre sur Grenoble, alors j’ai d’abord été faire un tour dans notre mini zone commerciale. 40 € pour une combinaison en taille 18 mois, ça faisait un peu cher et en prime elle n’était pas jolie. La descente à Comboire s’imposait donc. Decathlon pour commencer, où j’ai vu des vêtements franchement laids avant de tomber sur une salopette toute mimi, bleu marine certes, mais très mignonne, à mon goût et en prime en solde. Le hic, c’est qu’une salopette ce n’est pas une intégrale qui couvre pieds et mains aussi. Pour le haut, pas de souci, j’ai toujours le blouson marron offert à Alexandre par sa tante pour ses un an (oui, je suis d’accord, marron et bleu marine ça fait bof, mais au pire on peut toujours mettre une grosse polaire bleu marine au lieu du blouson), pour les mains, une paire de moufles en sus fera l’affaire… mais pour les pieds… Achille ne marche pas, pas besoin de bottes pour le garder au chaud et puis, franchement, même moi j’ai du mal à marcher en après ski mais là, j’ai craqué…. des toutes petites bottes, pointure 19, assorties à la combi… donc, voilà, mon dernier achat ce sont des bottes de ski, de toute petite taille, avec lesquelles mon monstrouillou sera sûrement plus embarassé qu’à l’aise mais qui m’ont fait super craquer, ça doit être mon côté « fille » qui là, brusquement est (res)sorti.

RL CHR_0093600

04.11
Prompt : A visitor
Vu la date du jour, cette amorce s’imposait. Les visiteurs en question sont mes parents et le père de mes « grands ». Il se trouve que mes parents revenaient la veille de leur excursion en Touraine avec les grands et qu’ils revenaient chez E.. Une petite fête étant prévue avec ses aînés pour l’anniversaire d’Achille, nous leur avons proposé de rester jusqu’au lendemain pour venir eux aussi fêter la première bougie de mon dernier né et dans la mesure où ils restaient chez E., je lui ai aussi proposé de venir trouvant bête que tout le monde parte de chez lui pour venir chez moi et que les enfants (et mes parents s’ils décidaient de rester dormir) reviennent ensuite chez lui.

Je suis très mitigée quant à cette visite. Le fait que Christophe n’était pas là dès leur arrivée à cause des ennuis de voiture n’a pas contribué à ce que je sois à l’aise et je sentais bien ce que cette configuration des présents pouvait évoquer à mes parents qui ont déjà du mal avec le fait qu’E. et moi nous soyons séparés. J’étais contrariée de cette absence, d’avoir également du préparer du coup plus qu’un simple goûter et d’avoir dû le faire seule avec un bébé grognon et fiévreux. Et puis comme toujours, la visite de mes parents est associée à beaucoup d’excitation des enfants (ce que je comprends) et ils ne contribuent pas toujours à calmer le jeu. De plus, cette fois les enfants étaient aussi très excités et enthousiastes à l’idée que leur petit frère fêtait son premier anniversaire. Beaucoup de stress pour moi, des choses pas toujours respectueuses d’Achille (des photos prises comme ci ou comme ça à des moments où il était submergé par le bruit et le fait que tout le monde se focalisait sur lui, des demandes répétées de faire les marionnettes pour le film) sur lesquelles je n’ai pas toujours su intervenir comme je l’aurais souhaité, des maladresses, des déclarations inappropriées…
Cette visite-là s’est terminée vers 20h20, à 20h30 j’étais au lit, en proie à une migraine épouvantable et me demandant comment nous allions pouvoir faire face au moment des fêtes de fin d’année.

RL 2012-11-04 20-18-51 600 RL 2012-11-04 20-18-41 600

05.11
Prompt : A family member or a friend’s home
Là aussi, l’amorce s’est imposée d’elle même puisque nous sommes allés pour la première fois, Achille et moi, dans la nouvelle maison de sa marraine. Premier point important: nous sommes plus proches maintenant ! J’aime bien l’idée qu’au delà du GPS m’indiquant que j’étais arrivée à destination, je l’ai su en regardant le jardin et en voyant l’amorce du potager en carrés. J’aime bien arriver chez mes amis et voir à quel point leur maison reflète qui ils sont, leurs valeurs. J’aime bien voir comment les mêmes meubles trouvent une place différente ou pas. Combien pour un même lieu notre façon de l’aménager pourrait différer. Et plus que tout, j’aime me sentir toujours bien chez eux, toujours bienvenue et d’une certaine façon toujours à la maison. Et j’espère bien que le sentiment est réciproque.

chez marjo

06.11
Prompt : Your morning cup
Je suis partie en catastrophe ou presque ce matin pour mon rendez-vous à Grenoble. Mais cela ne change rien à ma « routine » du petit-déjeûner puisqu’en fait je n’en ai pas et que le seul point commun dirait-on ces derniers temps à mes débuts de journée est le stress. Que ce soit un jour d’école ou pas, que les grands soient là ou pas, ça ne change rien, je démarre la journée stressée. Que je prenne le temps de m’asseoir et de me préparer un bol de céréales ou du porridge ou un smoothie ou un thé ou de préparer des fruits frais ou un miam ô fruits, que je ne mange pas ou qu’au contraire comme ce matin je parte avec un truc à grignoter en route (un pain au chocolat, mais cela peut être un pain au lait, un fruit ou autre), mes débuts de journée sont marqués par le stress. Le stress d’un bébé collé collé à moi, de plus grands qui ont tous besoin de quelque chose (de préférence en même temps et au moment où moi je mange), de la longue liste de choses à faire du jour… je ne sais pas comment cela arrive mais cela arrive : dès le matin, je suis stressée. Et je sens bien que si j’arrivais à changer ma façon d’accueillir les choses, mes débuts de journée changeraient aussi, sauf que je n’y arrive pas et du coup… j’en suis stressée.

RL CIMG0037 600

Kit Collab – Escale au coin du feu

Voilà un moment que j’ai envie de participer à la création des kits collab’ de publiscrap mais que je n’ose pas me lancer parce que je ne me sens pas encore capable de créer… je participe tout en douceur à cette escale au coin du feu, avec des journaling cards (ça se voit que je scrappe façon Project Life à fond en ce moment 😀 ?). J’espère que vous aurez plaisir à les utiliser, moi je me suis bien amusée à les faire !

A télécharger juste ici.

DLW – Daily Doc November 02

L’amorce que j’ai choisie aujourd’hui parmi celles proposées est « un repas ou une table dressée ». Techniquement, ce n’est pas un repas, mais j’ai envie de documenter ma quête d’une recette pour le gâteau d’anniversaire de mon bonhomme.
Impossible de faire notre traditionnel et classique gâteau aux petits beurres car il contient des plv et du gluten deux ingrédients que je souhaite éviter puisque plusieurs membres de la famille sont en éviction (et pour ma part, je ferais bien de m’y remettre, ça ne me ferait pas de mal si je me rappelle bien comment je me sentais du temps où je ne mangeais plus de gluten ni de plv). Bref. J’ai lancé un appel à l’aide sur NPBFM et j’ai testé en début de semaine la première recette qui m’a été proposée et présentée comme une tuerie. Gros bide chez nous, peut-être lié à mes talents culinaires (ou à leur absence) mais la raison importe peu, la consistance nous dérange et on le trouve un peu « estoufadou ». Hier, je m’apprêtais à tester la seconde recette envoyée et j’ai mis à jour mon statut FB en ce sens. Je ne m’attendais pas à recevoir des recettes et liens vers des recettes par retour de commentaire… Parmi celles proposées, c’est finalement celle-ci que j’ai tentée dans l’après-midi.
http://www.uneplumedanslacuisine.com/2011/10/gateau-au-chocolat-moelleux-sans-oeufs-et-sans-lait-vegan/
Oui, une recette vegan, pourquoi pas…
La consistance me plaît davantage ( je suis seule à goûter cette fois) mais je n’aurais pas du utiliser de l’huile de cameline, dont on sent trop le goût (j’étais en panne d’autres huiles :/), il est effectivement bien aéré. Tout chaud sorti du four impossible de le couper, il partait en miettes. Je pensais qu’une fois refroidi, ça irait mieux, mais non :/. Embêtant. J’étais sur le point de me dire qu’en changeant l’huile ça irait sans doute mieux, mais je commence à saturer des essais pas concluants que je dois assumer seule… sans compter que faire un nouveau gâteau alors que celui-ci n’est pas terminé n’est pas une perspective qui m’enchante. J’ai reçu ce soir une autre recette et ai décidé que le prochain test se fera le jour J avec cette recette-là… oui, sans filet (je prévoirai des fruits et autre chose à manger….) !

RL CHR_0209

DLW – Daily Doc November 01

J’ai déjà parlé à son ouverture de Document Life Workshop, un blog mené à quatre mains par Megan et Allie qui propose des sketches, des challenges dans le but de nous pousser un peu plus loin dans ce que nous conservons comme traces de notre vie quotidienne (cf. par exemple cette page faite pour un des challenges proposés ou encore celle-ci, inspirée des idées relatives à Halloween). Si j’ai envie d’en reparler ce soir c’est à cause du Daily Doc November, un atelier destiné à nous pousser encore plus loin dans l’exercice. Le mois de novembre est gratuit, alors n’hésitez pas si vous avez envie de jeter un oeil… c’est par que ça se passe.

Comme Megan, j’ai bien envie de commencer par l’amorce « sur votre ordinateur »… parce que l’ordinateur a été récemment source de conflits à la maison, en raison du fait qu’il me sert beaucoup. Beaucoup trop. Enfin, c’est compliqué. Disons que dans les suites de la naissance mouvementée de mon dernier, j’ai du assurer solo une semaine sur deux alors que je n’étais pas complètement remise. J’ai pris sur moi. D’autres vagues de répliques du tsunami sont venues me frapper, j’ai pris sur moi, pas le choix. Beaucoup pris sur moi. J’ai tellement l’habitude de tenir bon et d’assurer que parfois je ne vois pas que je dépasse mes limites. Et là, je les ai dépassées plus que largement. Mais je n’avais pas vraiment le choix, pas moyen de s’effondrer carrément quand un bout de chou est à la maison (et ses frangins aussi). L’ordinateur et le scrap avec lequel j’ai pu renouer plein pot – puisque mon ordi gère maintenant mes multiples calques dans photoshop (avec l’ancien, dès que je dépassais 7 calques, c’était une horreur, ça ramait comme pas possible) – m’ont permis de tenir. De faire quelque chose d’autre, quelque chose qui me change les idées, qui m’évite de trop penser à tout ce qui a brassé et aussi quelque chose d’à peu près pour moi, pas forcément nourrissant comme pouvaient l’être ma pratique de l’art journaling ou autre, mais suffisamment pour que je tienne. Le déménagement en juin et les cartons à gérer seule avec un bébé (sauf pendant les derniers 15 jours) a été la goutte d’eau et l’ordi ma bouée. Scrapper, aller sur les forums de scrap, récupérer des freebies, lire mes mails… voilà essentiellement ce que je fais sur mon ordi. Sans compter le magazine que nous venons de lancer avec des amies et pour lequel j’écris. J’ai passé une semaine sans ordi ni mail, il y a peu, suite à un clash. Pour montrer que non, le problème n’est pas l’ordi, le problème c’est moi en ce moment, et que le temps que je passe sur l’ordi n’est qu’un symptôme. Je n’ai pas d’énergie, je suis vidée et je n’aspire qu’à ne rien faire. Même devoir réfléchir à ce qu’on va manger est trop. Je n’ai pas d’énergie, mon petit bonhomme en demande beaucoup – et c’est normal – et c’est trop pour moi. Sa vitalité me renvoie à ma fatigue et il m’est difficile de voir que je ne peux pas être la maman que j’aimerais être en ce moment. On dit qu’une séparation, une naissance, un déménagement, un « mariage » ou l’équivalent sans la cérémonie, sont des changements de vie générateurs de gros stress. En deux ans, j’ai enchaîné les quatre avec en cerise sur le gâteau un énorme choc physique et là, j’ai besoin de digérer. Le temps que je passe sur l’ordi m’aide aussi à ça.

RL CHR_0086