DLW – Daily Doc November (catch up post 1/2)

Je n’ai rien posté depuis un peu plus d’une semaine, mais c’est juste faute de temps sur l’ordinateur. J’ai par contre bien pensé à documenter mes journées en utilisant les amorces proposées par Megan, ce qui me permet de faire une récap’ via ce billet de rattrapage en deux parties.

03.11
Prompt : Shopping bags
Pas de sacs en provenance des magasins, voilà bien longtemps que je fourre tout soit dans mon sac à main géant, soit dans le sac en tissu pliable glissé dans mon sac à main. En revanche, ce que je souhaite conserver comme trace, c’est ce super mignon achat, pas pour moi et que je n’avais pas l’intention de faire.

Initialement, je m’étais mise d’accord avec Papa et Maman pour que leur cadeau d’anniversaire à Achille soit un porteur en bois dont j’étais certaine qu’il lui plairait. Et puis nous avons eu de la neige et j’ai réalisé en fouillant les cartons des vieux vêtements de bébé / bambin  que la plus petite taille de combinaison de ski me restant de ses aînés était encore bien trop grande pour Achille. Changement de plan, le cadeau de ses grands-parents est devenu une salopette / combinaison de ski. flemme de descendre sur Grenoble, alors j’ai d’abord été faire un tour dans notre mini zone commerciale. 40 € pour une combinaison en taille 18 mois, ça faisait un peu cher et en prime elle n’était pas jolie. La descente à Comboire s’imposait donc. Decathlon pour commencer, où j’ai vu des vêtements franchement laids avant de tomber sur une salopette toute mimi, bleu marine certes, mais très mignonne, à mon goût et en prime en solde. Le hic, c’est qu’une salopette ce n’est pas une intégrale qui couvre pieds et mains aussi. Pour le haut, pas de souci, j’ai toujours le blouson marron offert à Alexandre par sa tante pour ses un an (oui, je suis d’accord, marron et bleu marine ça fait bof, mais au pire on peut toujours mettre une grosse polaire bleu marine au lieu du blouson), pour les mains, une paire de moufles en sus fera l’affaire… mais pour les pieds… Achille ne marche pas, pas besoin de bottes pour le garder au chaud et puis, franchement, même moi j’ai du mal à marcher en après ski mais là, j’ai craqué…. des toutes petites bottes, pointure 19, assorties à la combi… donc, voilà, mon dernier achat ce sont des bottes de ski, de toute petite taille, avec lesquelles mon monstrouillou sera sûrement plus embarassé qu’à l’aise mais qui m’ont fait super craquer, ça doit être mon côté « fille » qui là, brusquement est (res)sorti.

RL CHR_0093600

04.11
Prompt : A visitor
Vu la date du jour, cette amorce s’imposait. Les visiteurs en question sont mes parents et le père de mes « grands ». Il se trouve que mes parents revenaient la veille de leur excursion en Touraine avec les grands et qu’ils revenaient chez E.. Une petite fête étant prévue avec ses aînés pour l’anniversaire d’Achille, nous leur avons proposé de rester jusqu’au lendemain pour venir eux aussi fêter la première bougie de mon dernier né et dans la mesure où ils restaient chez E., je lui ai aussi proposé de venir trouvant bête que tout le monde parte de chez lui pour venir chez moi et que les enfants (et mes parents s’ils décidaient de rester dormir) reviennent ensuite chez lui.

Je suis très mitigée quant à cette visite. Le fait que Christophe n’était pas là dès leur arrivée à cause des ennuis de voiture n’a pas contribué à ce que je sois à l’aise et je sentais bien ce que cette configuration des présents pouvait évoquer à mes parents qui ont déjà du mal avec le fait qu’E. et moi nous soyons séparés. J’étais contrariée de cette absence, d’avoir également du préparer du coup plus qu’un simple goûter et d’avoir dû le faire seule avec un bébé grognon et fiévreux. Et puis comme toujours, la visite de mes parents est associée à beaucoup d’excitation des enfants (ce que je comprends) et ils ne contribuent pas toujours à calmer le jeu. De plus, cette fois les enfants étaient aussi très excités et enthousiastes à l’idée que leur petit frère fêtait son premier anniversaire. Beaucoup de stress pour moi, des choses pas toujours respectueuses d’Achille (des photos prises comme ci ou comme ça à des moments où il était submergé par le bruit et le fait que tout le monde se focalisait sur lui, des demandes répétées de faire les marionnettes pour le film) sur lesquelles je n’ai pas toujours su intervenir comme je l’aurais souhaité, des maladresses, des déclarations inappropriées…
Cette visite-là s’est terminée vers 20h20, à 20h30 j’étais au lit, en proie à une migraine épouvantable et me demandant comment nous allions pouvoir faire face au moment des fêtes de fin d’année.

RL 2012-11-04 20-18-51 600 RL 2012-11-04 20-18-41 600

05.11
Prompt : A family member or a friend’s home
Là aussi, l’amorce s’est imposée d’elle même puisque nous sommes allés pour la première fois, Achille et moi, dans la nouvelle maison de sa marraine. Premier point important: nous sommes plus proches maintenant ! J’aime bien l’idée qu’au delà du GPS m’indiquant que j’étais arrivée à destination, je l’ai su en regardant le jardin et en voyant l’amorce du potager en carrés. J’aime bien arriver chez mes amis et voir à quel point leur maison reflète qui ils sont, leurs valeurs. J’aime bien voir comment les mêmes meubles trouvent une place différente ou pas. Combien pour un même lieu notre façon de l’aménager pourrait différer. Et plus que tout, j’aime me sentir toujours bien chez eux, toujours bienvenue et d’une certaine façon toujours à la maison. Et j’espère bien que le sentiment est réciproque.

chez marjo

06.11
Prompt : Your morning cup
Je suis partie en catastrophe ou presque ce matin pour mon rendez-vous à Grenoble. Mais cela ne change rien à ma « routine » du petit-déjeûner puisqu’en fait je n’en ai pas et que le seul point commun dirait-on ces derniers temps à mes débuts de journée est le stress. Que ce soit un jour d’école ou pas, que les grands soient là ou pas, ça ne change rien, je démarre la journée stressée. Que je prenne le temps de m’asseoir et de me préparer un bol de céréales ou du porridge ou un smoothie ou un thé ou de préparer des fruits frais ou un miam ô fruits, que je ne mange pas ou qu’au contraire comme ce matin je parte avec un truc à grignoter en route (un pain au chocolat, mais cela peut être un pain au lait, un fruit ou autre), mes débuts de journée sont marqués par le stress. Le stress d’un bébé collé collé à moi, de plus grands qui ont tous besoin de quelque chose (de préférence en même temps et au moment où moi je mange), de la longue liste de choses à faire du jour… je ne sais pas comment cela arrive mais cela arrive : dès le matin, je suis stressée. Et je sens bien que si j’arrivais à changer ma façon d’accueillir les choses, mes débuts de journée changeraient aussi, sauf que je n’y arrive pas et du coup… j’en suis stressée.

RL CIMG0037 600

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s